frendeitjaptrues

L'île du Nord

Enfin le soleil dans le Nord
Les deux iles ne se ressemblent pas vraiment. Après le sud et son climat arctique océanique rappelant un peu celui d’Islande, de belles périodes ensoleillées apparaissent dans l’île du Nord. La tente quechua va reprendre du service !
La seule constante entre les deux îles est l’impressionnante faune aviaire. Les oiseaux, qu’ils volent ou non, sont présents partout et c’est tant mieux. Au nord de l’île nord, excellente surprise d’entendre quelques cigales et de voir des oliviers :) Faudra quand même qu’un jour un provençal vienne leur expliquer que ça se taille les oliviers de production. Ils doivent en chier pour les cueillir…
Passé Auckland, bien loin des jolies attractions touristiques de l’île Sud vendues par les agences de voyage et autres TV, quasiment pas de touristes étrangers. On sent une région économiquement plus « pauvre » que le sud. Par contre, beaucoup plus de Maoris… pour la plupart fanas de pêche qui viennent passer quelques jours en famille dans les campings. Ça sent les vacances d’été à plein nez. Très sympas les NéoZ, d’un contact aisé et toujours prêts à aider si besoin. Beaucoup se plaignent de l’augmentation du coût de la vie depuis la crise du Covid même si pas grand monde n’arrive vraiment à expliquer cette augmentation. Ils la subissent âprement. Comme nous… 
Plages magnifiques, toujours aussi peu fréquentées. La plus longue sur l’Ouest fait 88 km de long quand même… y’a de la place pour tous. Surprise de rencontrer de vraies grandes dunes sur l’Ouest très ensoleillé par rapport à son homologue du sud.
Cap Reinga : c’est le point de rencontre de la mer de Tasman et de l’océan Pacifique. Pour les maoris, c’est le lieu où se retrouvent les âmes des morts avant de rejoindre l’au-delà. 
La côte Est est plus « windy ». Pas de sandflies par ici, le bonheur quoi. Pour nous le meilleur plan aura été le camping de bord de mer de Pekenui (Houhora Heads - Wagener). Regret de ne pas y avoir passé plus de deux nuits. Le rythme des marées berce la vie des campeurs, pêcheurs passionnés pour la plupart, pas professionnels mais sérieusement équipés.
Ce grand bol de bleu a vraiment fait le plus grand bien à cette fin de trip en Nouvelle Zélande. Le Northland est à nos yeux la plus belle des régions.
Deux grosses journées d’intense nettoyage et me voilà prêt à attendre le bateau « Tamerlane » qui doit me transporter à Brisbane en Australie. À suivre…
Moultipass - Qui voyagera verra !!!

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11