frendeitjaptrues

3 décembre - 6 décembre : Patagonie de l’extrême sud - Tierra del fuego (vidéo)

Coup de frais à Cerro Sombrero… Départ de Puerto Natale sous la pluie, bien frais, arrivée à la capitale du pétrole chilien (gaz de schistes) sous des gouttes.

Hôtel-pension de travailleurs aux pick-up rouges (comme dans le nord des Amériques). 19h30, bouillon de légumes, spaghetti bolognese, coupe de flan, une seule tablée. P’tit déj à 7 h. Ils bossent et se font chier… nous promettent du gros vent pour demain, tout comme sur les plateformes en mer. Mais là, ils sont sur terre en Patagonie. Il y a bien un ciné, un stade de foot à Cerro Sombrero avec un sportif mais il y a aussi ce vent glacial en rafales, ressenti à peine au dessus de 0° à 20h… en ce début d’été austral où le jour se lève à 4h. Tous les passants passent… en voiture. Pas de chien, pas d’oiseau, quasi pas de vie… mais y’a du pétrole et du gaz à Cerro Sombrero !!!

P1060206
P1060212
P1060213
P1060216
P1060218
P1060219
P1060222
P1060249
P1060260
P1060309
P1060310

Ushuaia, mais pourquoi venir aussi bas ? Ville « mythique » va comprendre pourquoi ? Aussi tristounette qu’Inuvik tout au nord du Canada. hormis le côté port à containers en pleine ville et bateaux « immeubles » de croisière américains. Mêmes compagnies qu’en Alaska… Jolies montagnes à l’entrée de la ville mais après tant de montagnes, comment encore s’étonner ? Petit tour à Puerto Pirata tout au bout de la piste de l’Est (fatale au réservoir secondaire)… Toujours la même galère. Mais pourquoi l’ont-ils soudé juste bord à bord. Mauvais travail ! Un jerrycan fera l’affaire en attendant un climat plus doux pour une 3ème réparation…
Mais pourquoi mon passager du monde de pilote voulait venir à Ushuaia ? A cause d’une lecture de jeunesse, pour s’en approcher au plus près et essayer de sentir l’ambiance de l’île d’Hoste (https://fr.wikipedia.org/wiki/Île_Hoste) en « Magellanie ». Terre choisie par Jules Vernes pour situer son livre certainement le plus politique « Les naufragés du Jonathan ». (https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Naufragés_du_«_Jonathan_») A lire gratuitement par ici : https://beq.ebooksgratuits.com/vents/Verne-Jonathan.pdf

Merci encore une fois Jules, tu resteras le meilleur guide de voyages :) Ushuaia n’existait même pas à ton époque mais tu connaissais les fuégiens…

P1060311
P1060312
P1060322

Dernière soirée en Patagonie. Profiter de ressentir encore une fois le vent de Cerro Sombrero avant de remonter vers des climats plus faciles. Dire que les premiers êtres humains ont vécu ici entièrement nus à des époques beaucoup plus froides… Difficile à imaginer… les fuégiens possédaient une résistance au froid perdue avec eux il y a moins de 100 ans. Quelle perte génétique… Restent les poignées chauffantes :) Allez cap au nord !

Moultipass - Qui voyagera verra !