frendeitjaptrues

29 novembre - 2 décembre : Argentine de l’Ouest et Chili de l’extrême sud (vidéo)

Ce coup-ci, pour aller au sud, départ vers l’est…

Tous pleins faits, estomac pilote rassasié de saumon, direction la piste du Parc Patagonia. Comme quasi toujours au Chili, la vitesse est suggérée ici :) Pas vu radar en près de 5000 km. Et puis, tu côtoies la faune dans ce passage naturel par un plateau entre des montagnes plutôt qu’un simple col. Guanacos à profusion, pourtant pas endémiques du coin… même vu un putois :)Passage record aux deux douanes, 39 mn pour passer les deux séparées de 11 km de piste. Un bureau, un jeune sympa, un formulaire, un papier carbone, un stylo, y’a que toi… Rapides, efficaces, dans une excellente bonne humeur les fonctionnaires du Paso Roballos ! 

Dès les premiers tours de roue en Argentine, bascule immédiate vers des paysages patagoniens, immensités, moutons et chevaux en liberté, l’élevage est extensif ici. Pas l’air malheureux et très laineux les moutons par ici :) Un cheval travers la piste au galop. Instant magique. L’air frais du vent de la liberté revient. 2008, la Mongolitude. 2018, la Pampatude !

P1060056
P1060064
P1060069
P1060070
P1060101
P1060103

Et puis, au bout de la piste, la Ruta 40, attendue depuis un moment celle-là… Sur la Ruta 40, Eole règne en maître, tout le temps ! Nord-ouest, ça pousse bien au cul des sacoches Givi. 80 km/h de vent, un filet de gaz, 4000 trs/mn, 100 km/h, easy drive… Quand la route tourne « mal », le pilote rentre la 4, face basse sur la sacoche de réservoir et attends le prochain changement de cap… La Ruta 40 s’enlace délicatement aux légers reliefs, toute en courbe et déclivités douces. Mondovich et Prof auraient aimé, c’est sur… et en plus, ici, tu ne nettoies jamais la visière. Si t’es végétal et que tu mesures 50 cm, t’es un géant… et si tu es un insecte, tu ne peux jamais voler. Choisis ton camp camarade, nous, nous ne faisons que passer dans ton air pur au doux parfum de liberté :) ça ne se visite pas la ruta 40, ça se passe et ça se respire.

P1060107
P1060108
P1060114
P1060116

P’tit coup de frais au glacier Perito Moreno, nuageux couvert… Spectacle panavision. Rafraîchissant comme ses cousins d’Alaska. Gros coup de Pampatude… de loin, l’aigle vient poser son oeil sur Moultipass… comme ses cousins mongols sur Pitalugue !!!

P1060135
P1060147
P1060157
P1060166

Route au sud, mais direction Chili, le jeu du saute-frontière est de retour :) Mais quelque soit le pays, le patagonien reste patagonien avec sa culture spécifique liée aux conditions de vie spéciales du cône sud des Amériques. Puerto Natales, la plus grande ville (16 000 hab) reste une ville des extrêmes avec son vent permanent, ses tôles sur les maisons et quasi personne dans les rues. Un peu comme Inuvik, tout en haut du Canada… Et si l’équateur n’était finalement qu’un miroir ?

P1060169
P1060177
P1060179
P1060180
P1060181
P1060188
P1060189
P1060190

Moultipass - Qui voyagera verra !