frendeitjaptrues

15-19 juin : Equateur l’étape… (vidéo)

Le pétrole de l’Amazonie fait son apparition des deux côtés de la frontière Colombie - Equateur. Torchères, tours métalliques d’extraction, camions citernes, pipe-line qui court le long de la route… Doit pas être tout propre tout çà mais la pluie amazonienne s’occupe d’effacer toute trace. Paysage constamment lavé, luisant.

Grosse montée sous la pluie dans la sierra équatorienne. Bascule au col sur un paysage andin, végétation rase, presque plus d’arbres… Les Andes s’annoncent dès l’étape du 2ème tronçon de ce tour des Amériques. Quito est à 2850 m. Pas encore l’Altiplano, pour plus tard celui-là.

Etape à Pifo, 30 km avant Quito. Je sens que mon passager du monde préféré va m’abandonner… Il s’occupe trop bien de moi. Rangement, changement kit chaîne complet, petit jeu de chaises musicales avec mes roues, graissage, resserage... ça sent le remisage inter-étape.

Dimanche soir, résultat de l’élection présidentielle en Colombie, le candidat progressiste Petro, notre favori de coeur n’a recueilli que 42% des voix des colombiens. Pas dû klaxonner assez fort. Borgese y oligarca continua… Les routes ne sont pas prêtes de s’améliorer. Dommage pour ceux qui les utilisent tous les jours et tant mieux pour les voyageurs au long cours. :)

Lundi matin, Quito, garés devant Ducati Ecuador, l’importateur distributeur depuis 2008, rencontre avec Eloy, ducatiste en costard sur sa Multistrada 1200. D’où tu viens, tu vas où, tu cherches à parquer les side-car en lieu sur pour 3 mois ? Pas de souci, j’ai de la place dans le garage en sous-sol de mon immeuble. Je repasse vous chercher à 13h. Et voilà le parking inter-étapes bouclé en moins de 10 mn :)

Puis Herman, boss commercial de Ducati Ecuador, arrive. Une humanité et une gentillesse touchante. Ce type honore vraiment la marque bolognaise. Il a prévenu avant notre arrivée Pro Racing, le concessionnaire Triumph et Ural que Mondovich a besoin de pneus (qu’est qu’il en bouffe cet animal). Petit saut rapide chez ce dernier pour passer commande (pas un seul pneu en stock… doivent pas beaucoup rouler les Ural Equatoriens). Retour chez Ducati Ecuador, même pas le temps de déjeuner avec Herman. Ce sera pour avant le départ du 3ème tronçon américain. 13h30, mini-convoi dans Quito derrière la Multistrada d’Ely, direction le garage en sous-sol. A 14h, nous voilà parqués avec Mondovich en attendant les pistes des Andes qui s’annoncent grandioses à en croire la trace dont parle mon passager du monde de pilote préféré. A bientôt en automne :)

Moultipass - Qui voyagera verra !