frendeitjaptrues

10 - 19 Novembre - Chili (con carne…) du Nord (Vidéo)

Après la traversée du désert d’altitude du Sud Lipez, la plongée sur l’Atacama et sa bouffée d’oxygène fut une fois de plus un grand bonheur.

1/2 h de descente et hop nous voilà arrivés à San Pedro de Atacama, 2500 m plus bas. Lieu hautement touristique avec son cortège de restos hors de prix, de tour operator locaux et de bureaux de change. Heureusement l’hospedaje de Don Dany (paysan hôtelier bricoleur maçon électricien plombier etc) nous a permis de vivre un peu en dehors du cirque touristique. Mes passagers se sont occupés de moi (ouais !!!) toute une journée et je suis prête à repartir après re-colmatage (à l’africaine) du réservoir additionnel. Vivement qu’on reparte vers le sud ?

En attendant, découverte du canyon vert de Toconao perdu en pleine rocaille de l’Atacama. Un ruisseau suffit à créer une mini-oasis de verdure et de vie sous le ciel du bleu le plus pur. Rafraichissant ce canyon… Surtout par rapport au paysage de la « trop » touristique Vallée de la Luna… Il a pas du beaucoup regarder la lune au télescope celui qui lui a donné ce nom à cette vallée :)

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
P1050583

Mais l’Atacama est un désert et reste un désert aussi aride que le Tanezrouft mais en beaucoup plus varié et valloné. Le minéral est le seul maître… Des terrils multicolores de mines à ciel ouvert jalonnent les abords de la route. Ici, partout, on exploite le désert… Traverser l’Atacama par ses routes permet pleinement d’en apprécier sa monotonie… Sensation bien connue et appréciée des amoureux des déserts. Et quand le Pacifique réapparait comme par enchantement à travers cette pierraille, un bol d’air frais vous saute au visage. Les 1800 kilomètres d’autoroute (quasi seule route nord-sud par ici si tu veux avancer) défilent pour retrouver Mondovich, Prof et les side-caristes provençaux… Le Mondovich a sauté du camion bolivien d’Uyuni sur la remorque d’Alexander venu le chercher à Calama tout en haut du Chili. Si c’est pas du service 4 étoiles de la part d’un importateur, je ne m’appelle plus Moultipass !!!

Et que dire de la belle rencontre avec Alexander le père et Miyaké sa fille… gens différents, excellentes personnes. Suisse alémanique convoyeur et vendeur de camions en Afrique dans les 90’s, vrai mécanicien bourlingueur aujourd’hui importateur Ural pour le Chili, Bolivie et autres pays du bout du monde. Barbecues et dégustation appuyés de bon vin rouge chilien avec les provençaux dans son repaire perdu au fond d’une vallée juste avant la frontière argentine la-haut dans les cimes andines. Et sa maison de (grand) hobit... tout imaginé, tout pensé, tout construit de ses mains, une vie en autonomie totale avec accès internet 4G en plus, merci la mine… T’en connais des importateurs de cette trempe, toi ? Qu’on est loin des marques premium… mais qu’est-ce qu’on est bien !!! Suis persuadée que si mon passager du monde de pilote était chilien, il roulerait en Ural. Oh pas pour l’amour de la mécanique russe, non, juste pour Alexander :) Qu’il serait plaisant que leurs routes se recroisent…

P1050572
P1050573
P1050581

Bol d’air frais provençal avec les Gautier de Sénas et le Michel Jean (oui, oui l’ex mécano Shop Moto qui a participé à la construction du proto Ducati Dakar en 1979…) et bien heureux de revoir Mondovich (dont l’ECU a rendu l’âme) et Prof. Pilotes en forme, plus que leurs attelages :) Rentrent tous en France début décembre. Carretera australe et extrême sud se feront en solitaire… Toute seule avec mon passager du monde de pilote préféré. Notre lune de miel :)
Passage par Valparaiso pour déposer le passager Kevin…  Déambulation au hasard et juste des photos du délire graphique de cette ville mythique de bord de mer hors norme toute en collines.

P1050590
P1050591
P1050606
P1050621
P1050624
P1050631
P1050643
P1050694
P1050720
P1050726

Tombés par hasard sur un lieu de triste mémoire, le carcel (prison politique) transformée en lieu de mémoire après la très sombre époque Pinochet… Profond respect pour l’engagement des prisonniers politiques contre la dictature militaire, que de vies étouffées, supprimées juste parce qu’elles voulaient respecter la constitution chilienne. Militaires, étudiants, professeurs d’université, gens de gauche, gens du peuple. Cette époque semble révolue et pourtant si proche encore. Grandes manifestations à Santiago la semaine dernière contre le meurtre d’un « mapuche » tué par la police. Et ce n’était pas le premier parait-il…

P1050658
P1050659
P1050671
P1050674
P1050679

Pneu AR changé (le Toyo AR n’aura pas fait la boucle complète des Amériques… juste 55 000 km… m’ont déçu les japonais sur ce coup-là…), plaquettes AR changées, chaîne graissée, pleins faits. Prêts à aller voir si le Chili du sud est aussi « capitaliste » et coûteux que celui du nord…

Kevin, passionné (aussi) de végétaux s’il en est, vous offre un aperçu de la flore des Andes… Merci Kevin :)

Moultipass - Qui voyagera verra !